Messages récents par Le Revenu Vidéo

Argent : comment placer vos liquidités aujourd’hui

«S’enrichir en dormant» : cette formule avait du sens à la fin des années 1980,lorsque les sicav monétaires délivraient des rendements annuels supérieurs à 10%. Mais aujourd'hui, avec un loyer de l’argent en territoire négatif (-0,3% pour l'Eonia, l’équivalent du loyer de l’argent au jour le jour), ces mêmes sicav ont bien du mal à restituer à la sortie la totalité du capital investi, compte tenu des frais prélevés.

D'ailleurs, dans les documents d’information remis aux investisseurs, il est précisé désormais que,dans certaines situations (comme «le faible niveau des taux d’intérêt du marché monétaire»), l’objectif de préservation du capital peut être compromis.

Et ce n’est pas le programme de rachat de dettes de la Banque centrale européenne (BCE), qualifié de «bazooka monétaire», qui va inverser la tendance.En rachetant des emprunts à hauteur de 80 milliards d’euros par mois jusqu'à fin mars 2017, les dirigeants de la BCE continuent de mettre un couvercle, voire un étouffoir, sur les taux d’intérêt. Néanmoins, malgré cette configuration hors norme où l’État français, par exemple, gagne de l’argent en empruntant à court terme ! il est possible de faire fructifier sa trésorerie, avec des produits sans risque sur le capital. Voici lesquels :

Bourse : les dossiers chauds du printemps

La recomposition du capital d’un groupe coté stimule son cours. Voici les sociétés qui voient de nouveaux actionnaires surgir.

Avec un bond de 5,25%, à 40,97 euros, en clôture de la séance du 20 avril dernier, l’action Accor­hotels est arrivée, ce jour-là, en tête des hausses du SBF 120 avec 2 millions de titres échangés, soit le double de chacun des trois jours précédents.

Le groupe hôtelier a, certes, fait état d’un premier trimestre supérieur aux attentes. Mais c’est surtout l’information selon laquelle le numéro un chinois de l’hôtellerie, Jin Jiang, continuait de grignoter le capital d'Accorhotels qui a provoqué ce regain de spéculation.

Autre société qui a vu la composition de son capital bien évoluer ces derniers mois : Carrefour, même si son cours ne fait pas encore l’objet de telles sautes d’humeur boursière. Les forces en présence que sont les deux grands de la distribution – Galeries Lafayette et Diniz – s’y côtoient, sans qu’apparaisse encore clairement la stratégie des uns et des autres. A minima, cette recomposition du capital de Carrefour confère à l’action un certain caractère spéculatif qui ne saurait lui nuire.

Bilan trimestriel CAC 40

Deux boussoles ont guidé la Bourse ces derniers mois : le cours du baril de pétrole et la situation en Chine. Après un franc rebond à partir de mi-février, le CAC 40 hésite sur fond de regain de l’euro face au dollar.

Entre grosse déprime, bouffée d’optimisme et indécision, une large palette de sentiments a animé les investisseurs tout au long du premier trimestre. Une humeur changeante qui s’est accompagnée d’une volatilité extrême, dans laquelle beaucoup voient le symptôme d’un marché déréglé par les masses inédites de liquidités circulant sur les marchés, conséquence des politiques hyperexpansives des ban­ques centrales. In fine, le CAC 40 a perdu 5,4% en trois mois. C’est peu comparé au repli annuel de 16% qu’accusait l’indice le 11 février lorsqu’il a touché le fond, à 3 892,46 points.

Le pétrole, totem du marché

L’année a en effet très mal démarré sur les marchés, obnubilés par deux sujets phares : la Chine et le pétrole. Comme en août dernier, la dépréciation du yuan a provoqué beaucoup de stress. Avec cette fois-ci la crainte de voir la Chine, confrontée à d’importantes sorties de capitaux, épuiser ses réserves de changes à force de défendre sa monnaie.

Mais c’est surtout la nouvelle vague de bais­ses sur le baril de Brent (tombé à 27 dollars le 20 janvier), aussi violente qu’inattendue, qui a tétanisé les investisseurs. Déjà en place fin 2015, la corrélation entre le cours du pétrole et l’indice CAC 40 est restée extrêmement forte tout au long du premier trimestre.

La suite de cet article sur www.lerevenu.com

Commentaires récents par Le Revenu Vidéo

Pas de commentaires par Le Revenu Vidéo encore.