Archives de la catégorie: Valeurs

Numericable SFR reprend de la hauteur

Par Stanislas Feuillebois
L'action de l'opérateur avait lourdement chuté après l'échec des négociations entre Bouygues et Orange. Numericable-SFR reprend un peu de hauteur et s’adjuge plus de 3%. Le titre avait beaucoup perdu après l'échec des négociations entre Bouygues Telecom à Orange. L’action Numericable-SFR chute de 9% depuis le début de l’année.
Une dette élevée
Selon plusieurs les analystes, la position de l'opérateur télécoms risque de se dégrader un peu plus dans un contexte qui va rester très concurrentiel. Numericable paraît particulièrement vulnérable compte tenu de sa dette élevée et de pertes massives de clients depuis la fusion avec SFR.Nous restons à vendre sur l’action.

Nokia porté par un conseil favorable

Par Laurent Grassin
Nordea est passé de «conserver» à «achat» sur l'équipementier télécoms.
Le titre de l'équipementier télécoms progresse ce matin grâce à une recommandation de Nordea. Le bureau d'analyse de la banque est en effet passé de «conserver» à «achat» avec un objectif de cours de 6 euros, traduisant toutefois un potentiel de hausse limitée.

Investisseurs échaudés

Le Revenu vous avait, lui, recommandé le titre à l'achat à 5,57 euros au moment de la fusion entre Alcatel-Lucent et Nokia. Il est presque stable depuis, nous conseillons de le conserver alors que les deux sociétés ont présenté des résultats de qualité au dernier trimestre 2015 ce qui augure bien de leur rapprochement. A l'heure actuelle, le marché ne valorise pas encore les synergies attendues de l'opération mais ce catalyseur de hausse prendra peut-être du temps à se matérialiser alors que les investisseurs ont déjà été échaudés par les promesses non tenues du précédent mariage entre Alcatel et Lucent.

Kering : UBS est moins positif

Par Stanislas Feuillebois
Le titre est affecté par une note moins favorable de la banque suisse UBS. Si l’analyste réitère sa recommandation d’achat sur l’action il réduit son objectif de cours de 183 à 179 euros pour des questions de risque de change.
Le groupe résiste bien dans un contexte adverse. Et le dynamisme de Gucci et de Puma soutient les perspectives de croissance.
En Bourse, le titre cède près de 5% depuis le début de l'année : vous pouvez le conserver en portefeuille.

Sanofi : le malheur des uns…

Par Stanislas Feuillebois
Le secteur de la santé continu de bien réagir à l’abandon de la fusion entre Pfizer et Allergan.
La spéculation repart sur le titre Sanofi qui s’apprécie de 7% en cinq séances. Surtout qu’Olivier Brandicourt, directeur général, a décidé de prendre le problème de l’innovation à bras le corps et mise davantage sur la recherche interne. Ce chantier prendra du temps, mais c’est une stratégie plus rentable que de multiplier les acquisitions de produits. Conservez l’action qui figure dans la liste préférée du portefeuille du Mensuel.