Archives de la catégorie: La hausse du jour

Focus sur une valeur en vue et les conseil de la rédaction avec Laurent Grassin et Stanislas Feuillebois

L’action Ubisoft reste attrayante

Par Laurent Grassin

L’éditeur profite du succès de son dernier jeu «The Division», qui a vu ses ventes générer pour 330 millions de dollars de recettes au cours de ses cinq premiers jours de commercialisation.

Sachant que la première semaine d’un jeu vidéo représente, en moyenne, entre 25 et 30% des ventes sur sa durée de vie, The Division devrait s’imposer comme le jeu le plus vendu d’Ubisoft.

Nous restons à l'achat d'une action sous-valorisée au regard des nouvelles perspectives de résultats et pour son intérêt spéculatif lié à l'entrée de Vivendi au tour de table.

Atos : Exane en soutien

Par Laurent Grassin

Le bureau d’analyse estime notamment que «le potentiel d'augmentation de la marge du groupe est plus élevé que ce que le marché pense». Exane estime pense qu’elle pourrait atteindre au moins 11% à moyen terme et à surperformer et un objectif de cours de 83 euros. Le Revenu vous conseille lui de conserver le titre avec un objectif de cours de 73,50. Atos table sur une marge opérationnelle entre 9 à 9,5% cette année. Les comptes 2015 de la SSIi ont été salués mais la croissance interne du groupe reste atone.

GL Events : la rentabilité progresse

Par Stanislas Feuillebois

En hausse aujourd’hui GL Events s’apprécie de près de 3%. C’est donc un soulagement pour les investisseurs. Le spécialiste de l’évènementiel est parvenu à améliorer sa marge opérationnelle en 2015. Elle est passée de 6,9 à 7,6% témoignant d’une bonne maîtrise des charges.
Une valorisation boursière peu attractive
Mais la dette nette évolue défavorablement à 375 millions d’euros, contre 299 millions d’euros un an plus tôt en raison d’investissements réalisés au Brésil.
Compte tenu de cette augmentation significative, d’une forte exposition au Brésil et d’une valorisation boursière peu attractive, il nous semble trop audacieux de revenir à l’achat sur l’action.
On conservera seulement pour le dividende dont le rendement atteint 3,8 %.

Eurofins figure parmi les plus fortes hausses du SBF 120.

Par Stanislas Feuillebois

Le groupe de bioanalyse a annoncé un bénéfice net de 87,3 millions d’euros au titre de 2015, en hausse de 10,4%. Les dirigeants ont souligné avoir atteint leurs objectifs avec deux ans d’avance.

Enfin, le chiffre d'affaires s’inscrit en progression de 38%, sa croissance la plus forte depuis 2006.

Cette publication confirme la bonne dynamique de la société. Mais malgré les nombreux atouts d’Eurofins, son action est trop chère.