Argent : comment placer vos liquidités aujourd’hui

«S’enrichir en dormant» : cette formule avait du sens à la fin des années 1980,lorsque les sicav monétaires délivraient des rendements annuels supérieurs à 10%. Mais aujourd'hui, avec un loyer de l’argent en territoire négatif (-0,3% pour l'Eonia, l’équivalent du loyer de l’argent au jour le jour), ces mêmes sicav ont bien du mal à restituer à la sortie la totalité du capital investi, compte tenu des frais prélevés.

D'ailleurs, dans les documents d’information remis aux investisseurs, il est précisé désormais que,dans certaines situations (comme «le faible niveau des taux d’intérêt du marché monétaire»), l’objectif de préservation du capital peut être compromis.

Et ce n’est pas le programme de rachat de dettes de la Banque centrale européenne (BCE), qualifié de «bazooka monétaire», qui va inverser la tendance.En rachetant des emprunts à hauteur de 80 milliards d’euros par mois jusqu'à fin mars 2017, les dirigeants de la BCE continuent de mettre un couvercle, voire un étouffoir, sur les taux d’intérêt. Néanmoins, malgré cette configuration hors norme où l’État français, par exemple, gagne de l’argent en empruntant à court terme ! il est possible de faire fructifier sa trésorerie, avec des produits sans risque sur le capital. Voici lesquels :

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire