Bourse : les dossiers chauds du printemps

La recomposition du capital d’un groupe coté stimule son cours. Voici les sociétés qui voient de nouveaux actionnaires surgir.

Avec un bond de 5,25%, à 40,97 euros, en clôture de la séance du 20 avril dernier, l’action Accor­hotels est arrivée, ce jour-là, en tête des hausses du SBF 120 avec 2 millions de titres échangés, soit le double de chacun des trois jours précédents.

Le groupe hôtelier a, certes, fait état d’un premier trimestre supérieur aux attentes. Mais c’est surtout l’information selon laquelle le numéro un chinois de l’hôtellerie, Jin Jiang, continuait de grignoter le capital d'Accorhotels qui a provoqué ce regain de spéculation.

Autre société qui a vu la composition de son capital bien évoluer ces derniers mois : Carrefour, même si son cours ne fait pas encore l’objet de telles sautes d’humeur boursière. Les forces en présence que sont les deux grands de la distribution – Galeries Lafayette et Diniz – s’y côtoient, sans qu’apparaisse encore clairement la stratégie des uns et des autres. A minima, cette recomposition du capital de Carrefour confère à l’action un certain caractère spéculatif qui ne saurait lui nuire.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire