Icade : un exercice de transition

Par Laurent Grassin

Le résultat net 2015 est ressorti en perte de 207,6 millions d'euros, à cause d’une dépréciation d'actifs de 470 millions et le règlement d'un litige fiscal. De plus, l'actif net réévalué a reculé de 2,8%, à 5,38 milliards, sous l’effet de la dépréciation de ses parcs d’affaires. Bonne nouvelle, le divende proposé est stable, à 3,73 euros par action, soit un rendement de 6%.
La plus décotée des foncières de bureaux
Le Revenu est à conserver sur le titre qui évolue non loin d’un plus bas à trois ans. Le plus dur est peut-être passé pour la plus décotée des foncières de bureaux qui peut espérer profiter du redémarrage de son pôle de promotion.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire