Sanofi : le malheur des uns…

Par Stanislas Feuillebois
Le secteur de la santé continu de bien réagir à l’abandon de la fusion entre Pfizer et Allergan.
La spéculation repart sur le titre Sanofi qui s’apprécie de 7% en cinq séances. Surtout qu’Olivier Brandicourt, directeur général, a décidé de prendre le problème de l’innovation à bras le corps et mise davantage sur la recherche interne. Ce chantier prendra du temps, mais c’est une stratégie plus rentable que de multiplier les acquisitions de produits. Conservez l’action qui figure dans la liste préférée du portefeuille du Mensuel.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire